La L'explosion De L'arnaque Au Crédit

La L'explosion De L'arnaque Au Crédit

Depuis l'arrivée des plate-formes de financement participatif en Europe, un nouveau mode d'arnaque s'est développé en ligne par le biais des sites communautaires et sur les messageries électroniques : de fausses offres de prêts en ligne accordés rapidement, sans aucun apport, sans garanties et par des personnes qui prétendent être des particuliers investisseurs. Il s'agit bien sûr d'une tromperie, mais la masse de spam sur pages permet de visualiser la gravité de la situation. Conséquence: énormément d'internautes ont été floués du fait de cette arnaque.

Par quelle manière opèrent-ils ?

Susciter l'intérêt de la cible avec une proposition de prêt intéressante

L'arnaque au crédit rapide est présentée sous la forme d'une histoire plus ou moins crédible. Du point de vue de notre escroc, cette phase est primordiale parce qu'il sait que la réussite de son coup est en grande partie due à la croyance ou non en son histoire. S'il veut attirer la plus grosse quantité de victimes possibles, il écrit et publie une annonce sur des plateformes ayant beaucoup de fréquentation tels que les forums ou les réseaux sociaux. Certains posts populaires ne modèrent pas les pages de discussion visibles par tout le monde, ce qui devient alors un terrain préféré des escrocs.

D'abord, l'escroc se présente en tant que personne disposant d'une forte somme d'argent qu'elle souhaiterait faire fructifier par l'octroi de crédits avec un taux très compétitif. Souvent, il fait croire qu'il est un retraité rentier désirant sortir du système financier traditionnel afin de transmettre l'image d'un homme philanthropique qui aspire à tirer la société vers le haut. Cette stratégie a un seul objectif : profiter du désarroi financier des gens fragiles en expliquant qu'un financement est toujours possible, même sans conditions de ressources. Il propose de leur octroyer un crédit, même s'ils ont déjà des crédits à rembourser. Une fois le dossier accepté, l'escroc promet un déblocage de l'argent dans un délai record avec des durées de remboursement pouvant monter jusqu'à plusieurs années.
S'il peut paraître incontestable pour la plupart des individus que des offres de ce genre sont inconcevables, il n'en reste pas moins que des personnes faisant face à des difficultés financières peuvent se laisser berner à cause de cette illusion d'argent rapide qui les aveugle.

Faire croire à une démarche sérieuse

Sur internet, tout le monde peut usurper une identité avec un peu de créativité. C'est de cette façon qu'agissent les escrocs au faux crédit qui créent de toute pièce un personnage fictif qui collera au mieux avec leur scénario. Pour commencer, ils donnent une identité française à leur personnage. Donc pas de prénoms exotiques qui auraient tendance à faire fuir les plus sceptiques. Il faut que la cible ait l'impression que le prêteur se trouve tout près. Dans un script bien structuré, notre escroc peut se transformer en une personne d'un certain âge ou fraîchement retraitée. Les plus ingénieux vont jusqu'à réclamer les justificatifs de salaire à la victime, d'autres lui demanderont de donner des réponses à un questionnaire sur sa vie professionnelle. Pour accroître un peu plus sa crédibilité, notre faux prêteur prendra le soin de créer de multiples faux personnages qu'il utilisera pour poster de faux avis qui auront pour but de faire l'éloge de la proposition.

Donner suite à chacune des demandes

Quand la personne ciblée est persuadée du sérieux de la démarche, notre escroc peut directement passer à l'étape suivante. Il explique qu'il approuve son dossier de de prêt, mais exige le règlement de certains frais par mandat avant de boucler définitivement le dossier. Ces frais peuvent s'élever à plusieurs centaines d'euros et servent à compenser le temps passé par l'investisseur à analyser sa demande. Les escroqueries au pręt ŕ la consommation rapide frais divers sont, d'après lui, obligatoires pour libérer le prêt. Si la victime se plie à cette exigence, notre escroc lui exigera ensuite de régler une cotisation d'assurance de prêt obligatoire. Sauf que, le demandeur ne verra jamais son crédit arriver et notre escroc retirera les mandats avant de s'évaporer.


Comment se prémunir contre de telles arnaques ?

En France, tout le monde n'a pas l'accréditation pour octroyer un emprunt et le crédit aux particuliers est un secteur encadré. Si un particulier ou une organisation fait de la vente de services financiers en ligne, ce site est dans l'obligation d'afficher ses informations légales et les conditions générales. Pour être reconnu en tant que d'établissement de crédit, un organisme se doit de posséder un agrément de l'ACPR et d'une inscription à l'ORIAS. Tout site de prêt entre particuliers doit nécessairement être en possession de ces autorisations, auquel cas il s'agit sans doute d'une tentative d'escroquerie.

De plus, il faut savoir que les délais d'obtention d'un emprunt sont assez longs et qu'il faut compter environ une quinzaine de jours avant de recevoir les fonds sur son compte bancaire. Et même si un individu avait de l'argent à placer de cette manière, il ferait une profonde et sérieuse analyse de toutes les demandes avant de sélectionner les plus solides.
En tout état de cause, un prêteur n’octroierait jamais un quelconque crédit (personnel, renouvelable ou immobilier) à un demandeur fiché à la Banque de France concernant des impayés.